Pathologies

Hydrocéphalie et difficultés liées aux dérivations ventriculo-péritonéales (valve)

L’hydrocéphalie est provoquée par un dérèglement du système d’écoulement du liquide céphalo-rachidien, qui provoque une hypertension intracrânienne. Elle peut être congénitale (1 à 4 naissances sur 1000) ou induite (hydrocéphalie secondaire) par différentes pathologies liées au système cérébral. L’hydrocéphalie touche également de 1 à 5% des plus de 65ans (hydrocéphalie à pression normale).

Les tumeurs

Les tumeurs cérébrales (2ème cause de cancer chez l’enfant) quelquesoit leur stade de développement peuvent engendrer une hydrocéphalie.

AVC & hémorragies méningées

On distingue les AVCs hémorragiques et ischémiques. La rupture d’un anévrisme intracrânien (5% des cas d’attaques cérébrales) peut provoquer de manière secondaire, une hydrocéphalie dans 10% des cas environ. L’augmentation de la viscosité du liquide céphalo rachidien serait en partie responsable et la présence de sang et de ses composées dans des zones de résorption de ce liquide provoque cette hydrocéphalie.

Traumatisme crânien

On ne dénombre pas moins de 1.5Millions de cas par an. 9% des cas sont des traumatismes crâniens sévères, qui peuvent amener à une hydrocéphalie post-traumatique plusieurs semaines voire plusieurs mois après le traumatisme lui-même

Méningite

L’hydrocéphalie peut être issue du processus infectieux avec atteinte du système ventriculaire du cerveau mais aussi par un système de colmatage du système d’écoulement du liquide céphalo rachidien.

Les problématiques liées aux valves

Des dysfonctionnements sur les patients équipés de valves sont récurrents. On ne dénombre pas moins de 40% de cas dans les deux ans suivants l’implantation et 98% dans les 10 ans. Ces dysfonctionnements peuvent être liés à des valves qui se dérèglent ou à un ensemble cathéter /valve qui s’obstrue (infection…)

Lorsque le système dysfonctionne, la pression intracrânienne se déstabilise et les symptômes réapparaissent rapidement.

valve-schema